Le fix

Share Button

Le bras est long et blanc.

Les veines sont visibles et jaillissantes.

Le poing est fermé.

Où est le garrot, bordel ?

Un beau jour

tenter d’ouvrir les yeux

affronter la vie

comme ils disent.

Se traîner,

y arriver tant bien que mal

jusqu’au jour où

tout retombe

en un silence fracassant.

Bras : long, blanc.

Veines : visibles, jaillissantes.

Poing : fermé.

Garrot ? Bordel !

Non, c’est pas ce putain de disque

que tu m’as filé

pour me remonter le moral

comme ils disent

qui va y changer quoique ce soit.

Ils chantent ils braillent

ils popent ils synthétisent

mais c’est toujours la même chose au final

tout retombe

en un silence fracassant..

Fix fix fix

Fix

et là c’est la fête foraine

les lumières éjaculées

un crépuscule stellaire

un générique de blockbuster

où il y a que ton nom d’affiché

Entre- ouvre les possibles

et cramponne toi

comme ils disent.

Cramponne moi

avant la nouvelle chute

car

tout retombe

en un silence fracassant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *